Accueil » Buzz » De quoi sont accusées les cartouches d’encre Epson ?

De quoi sont accusées les cartouches d’encre Epson ?

Vous êtes peut-être déjà tombé sur le magazine d’information Cash Investigation? Vous avez alors déjà vu ces scènes devenues cultes, de patrons, de politiciens qui se décomposent en tentant de répondre aux questions de la journaliste Elise Lucet, qui est déterminée à leur faire dire la vérité qui dérange. Elise Lucet est désormais aussi à la tête d’Envoyé Spécial, qui a repris le ton de Cash Investigation. Cette année dans un reportage qui a fait le buzz, Envoyé Spécial accuse Epson d’obsolescence programmée. La marque ferait en sorte que les cartouches d’imprimantes s’usent plus vite pour pousser à en acheter plus. Ces accusions sont-elles fondées ? On vous explique comment cela fonctionne.

La plainte de la Hop

Toute cette histoire a commencé avec la plainte de l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) en septembre 2017. La Hop accuse Epson de réduire volontairement la durée de vie de ses cartouches d’encre. La HOP met ici en lumière des accusations plus anciennes venant d’un peu partout dans le monde, des accusations nées sur les sites spécialisés et autres forums. Pourtant, de façon surprenante, la marque ne communique alors pas. Il aura donc fallu ce fameux reportage d’Envoyé Spécial pour qu’Epson prenne la parole dans les médias pour répondre aux accusations de la HOP.

En quoi Epson ferait de l’obsolescence programmée ?

L’argument principal de la HOP, repris dans le reportage, démontre que les cartouches sont déclarées prématurément vides, alors qu’elles contiennent encore entre 20 % et 50 % de leur volume d’encre initial. Epson se défend en expliquant que pour bien fonctionner, la cartouche doit toujours être baignée dans du liquide, de telle sorte qu’il n’y ait pas d’air qui rentre dedans, sinon l’impression commence à se dégrader et, à la fin, la tête d’impression est irrécupérable. Une explication qui peine à convaincre. La justification peut se comprendre mais elle ne nécessite pas qu’une telle quantité d’encre reste dans une cartouche.

Comment les consommateurs peuvent-ils contourner ce problème ?

Si la HOP et Epson s’apprêtent à se lancer dans une bataille judiciaire, les premières victimes sont avant tout les clients, les propriétaires d’imprimantes Epson. Alors comment contourner le problème l’obsolescence programmée ? Il existe aujourd’hui des sites qui proposent des cartouches compatibles, c’est notamment le cas de Inkadoo. Le site propose des cartouches d’encre compatible Epson à prix discount avec une excellente qualité. C’est donc l’occasion de pouvoir continuer à utiliser son imprimante tout en achetant des cartouches à prix réduits qui ne sont pas soumises à la fameuse rétention d’encre.

Si elle n’est pas encore confirmée par la justice, l’obsolescence programmée des cartouches Epson est une rumeur qui court depuis un bon moment. La HOP puis Envoyé Spécial ont cherché à démontrer comment ces cartouches sont faussement vidées. Si les consommateurs en payent le prix fort, il existe aujourd’hui des moyens pour acheter des cartouches compatibles et ainsi contourner le problème.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.