Accueil » Internet » La prostitution des Skyblogs chez les adolescents

La prostitution des Skyblogs chez les adolescents

Skyrock, la radio des jeunes, N°1 sur la création des blogs chez les adolescents est en train de devenir le pire cauchemar des parents. Si le “Blog” est d’actualité, si le phénomène a prit de l’ampleur phénoménale, c’est sans doute par sa simplicité de mise en œuvre. Le WEB 2.0 révolutionne l’Internet : la possibilité d’éditer un article, une page en temps record sans avoir de notions particulières, la possibilité d’interagir avec les utilisateurs ou le créateur du blog : Un outil de communication puissant utilisé par la jeune population d’Internaute qui cherche surtout la reconnaissance et la célébrité.

Alors que lorsque vous étiez jeune, vous aviez souvent rêvé de devenir chanteur(euse), riche et célèbre, aujourd’hui les jeunes ouvrent leurs coeurs, affiche des photos, écrivent des poèmes et tout cela pour récolter un célébrité virtuelle basée sur le nombre de coms (commentaires) lâché rapidement en langage SMS sur un Skyblog. C’est Symphony qui tire la sirène d’alarme : Parents, attention, vous risquez d’être choqué !

Connaissiez vous l’existence du Skyblog de votre fils ou fille ? Exercez-vous un quelconque contrôle pour savoir ce qui s’y passe ? Evidement consciencieux et exemplaire, vous avez déjà installé un contrôle parental sur votre machine afin de protéger vos petites  têtes blondes. Certes cela a quelques pouvoir pour limiter les accès aux sites tendancieux ou vulgaire, mais ne vous êtes vous jamais posé la question : Le danger c’est justement l’inverse ! Votre ange se transforme en mini démon et, sans limite, il ou elle est poussée à faire des choses qu’on pourrait regretter  tout le long de sa vie, engendrant parfois des drames.

2574623965_small_1 2574593699_small_1

En effet, pour monter dans les blogs les plus “populaires” de Skyblog, certains n’hésite pas à redoubler d’imagination pour arriver au sommet. C’est le cas du concours DEDIPIX. Savant mélange de “dédicace” et “photos”, certaines bloggeuse n’hésitez pas à jouer de la provoc, faire de la photo dénudée avec, tatouée au stylo sur leur corps, le nom d’un autre blogueur. L’intérêt ? Une monnaie d’échange virtuelle basée sur le “coms » : Des commentaires que le blogueur, ayant fait sa pub sur le corps sublime d’une demoiselle pas encore majeur, a accepté de faire en quantité en échange, permettant à la dite jeune fille de monter en grade. 75 coms pour la main jusqu’à 250 pour un seins ou une fesses, la prostitution virtuelle viens d’atteindre un nouveau sommet.

Evidement, les Skyblogs étant utilisé en majeur partie par le jeune publique, je ne vous explique pas comment ce genre de pratique explose sur la toile, affichant des formes aguicheuses, sexy, indécente et limite pornographique pour obtenir le maximum des internautes.

1932394301_small_1 2499203261_small_1

Si les commentaires laissés sur ces genres de site ne sont pas d’un niveau extraordinaire, nous sommes tombés bien plus bas que ce qu’on imaginait : une cyber prostitution est en route, et elle est régie par la radio Skyrock. Mi-pute mi-soumise (moi aussi je provoque), ces jeunes filles ne se rendent pas compte de l’image réelle qu’elles renvoient mais surtout sans avoir conscience d’attirer des personnes malhonnête qui, en moins de 2, rentrerai en contact avec pour se terminer en un drame national …

Alors une question qu’il serait utile de se poser : Pourquoi Skyrock Blog n’interdit pas ce genre de pratique ? Pourquoi ne pas supprimer les comptes des utilisateurs incitant à ce genre de photo ? Pourquoi continuer le jeu des commentaires et ne pas supprimer le compteur de chaque page ? Skyrock blog souhaiterait il conserver sa place de leader à n’importe quel prix ?

Posez vous la question et n’hésitez pas à en avertir vos amis, votre famille pour enrayer cette problématique qui donne une mauvaise appréhension du “blogueur”. A ce titre, si quelques uns veulent organiser un Google Bombing, je suis des vôtres !

15 plusieurs commentaires

  1. Très intéressant.
    En effet sa devient de plus en plus alarmant. J’avais déjà constaté le phénomène il y a 3 ans, mais pas sous de telles proportions.

  2. Allez, moi aussi je provoque. Ça fait 4 ou 5 articles sur ce thèmes que je lis sur les blog que je suis et… je n’arrive pas à être choqué. Peut être ne suis-je pas assez prude ou je ne sais quoi, mais l’exposition d’une cuisse ou d’un décolleté ne m’a jamais choqué. C’est quoi la suite ? Interdire les plages naturistes aux mineurs ? Imposer le maillot 1 pièce jusqu’à 18 ans ? Faut arrêter les conneries deux minutes. OK, c’est pas bien malin de ne s’exposer QUE pour avoir des « comz », mais il faut arrêter de prendre TOUS les ados pour des cons qui vont suivre inocemment un papy à bonbons qui les a contacté pour avoir vu leur cuisse et vont finir dans une décharge coupés en douze. Marre de cette société aseptysée qui cherche l’ultra sécuritaire et finit par oublier de vivre au passage… Ça fait 15 ans que je ne suis plus ado mais déjà à l’époque, ce genre de comportement existait, simplement ça se passait dans les cours ou dans les toilettes du lycée. Alors ok, maintenant avec le web c’est potentiellement mondialement accessible, mais en pratique il y a tellement de flux dans ce genre qu’ils sont oubliés presque plus vite qu’ils n’apparaissent, noyés dans la masse, et au moins maintenant l’ado qui s’exhib est SEUL, chez lui, devant sa « CAM », et ne risque plus le vrai débordement de se faireo tripoter par le voyeur en face. Et si la phot fait le tour de la classe et déclenche un micro buzz pour se moquer de l’ado ? Le lendemain, la classe aura oublié, mais l’ado aura sans doute retenu quelque chose.

  3. Ils et elles s’apercevront de la conséquence de leurs actes quand ils entameront la recherche de boulot 😉

  4. Il y aurait peut être beaucoup à dire en matière d’éducation et de contrôle parental… le rôle des parents reste de suivre ce que font leurs enfants, quand bien même il s’agit d’ados.
    Maintenant, je trouve que le terme de « prostitution » est un peu abusif et mal choisi pour le titre du sujet qui n’en est pas moins intéressant, car on est quand même loin de la définition du terme… exhibition aurait été nettement plus proche de la réalité.

  5. Je suis pas tout a fait d’accord avec toi Paul, mais pas non plus tout à fait contre.

    Je n’aime pas moi non plus le flicage actuel des moindres faits et gestes de tout à chacun.

    Ceci étant dit, l’adolescence est une période de la vie inégale dans bien des domaines.

    Et bien sur le discernement y est compris.

    Tout les ados ne sont pas aussi clairvoyants que les autres, et une erreur qui pourrait nous faire rire de notre point de vue d’adulte, pourais facilement ruiner la vie sociale d’un gamin où d’une gamine.

    Ce que je veux dire, c’est qu’a la limite quand le jeune prends conscience des conséquences de ces actes, il ce met lui même dans la merde.Cependant beaucoup ne font que suivre la masse, et reproduisent simplement ce que d’autres ont fait avant sans plus y réfléchir , c’est à ces jeunes la que je pense.

    On parles de Skyblog, où le lectorat dans la tranche d’age la plus jeune doit avoir 10 12 ans.

    Ma grande en a 9, et je compte bien la protéger de ce genre de saloperies.

    Ce qui passe par conséquent par l’interdiction du surfer sur Skyrock.com

    Est ce une solution?

  6. Passyr> Complètement d’accord avec toi, les parents ne doivent pas se dédouaner de leur rôle de parents. En dessous de 12 ans, un gosse sur Internet sans surveillance, c’est ça le vrai problème. Et qu’on ne me parle pas de « contrôle parental », c’est inefficace et un bon moyen de faire l’autruche.
    Maintenant, un parent doit il empêcher son fils ou sa fille de 15 ans de faire une photo de son caleçon (pour le fils) ou de son décolleté (pour la fille) en échange de « comz » ? Non, à mon avis non, mais son rôle doit être de l’aider à réfléchir POURQUOI il/elle veut le faire, lui demander s’il/elle est convaincu que ça en vaut la peine, et le cas échéant s’assurer qu’il n’y a pas de débordements. Mais dans un sens c’est AUSSI un droit de s’exprimer que de se montrer, et je préfère 100 fois une ado de 15 ans qui diffuse son décolleté sur toute la toile que la même ado passe son été en col roulé, complexée sur son corps et convaincue d’être une truie si elle n’est pas foutue comme Kate Moss. Merci en tout cas pour cet article de blog, ça m’a donné une bonne idée d’article pour le mien :oP

  7. Pink > « Ce que je veux dire, c’est qu’a la limite quand le jeune prends conscience des conséquences de ces actes, il ce met lui même dans la merde. »

    Oui, et sa psyche a besoin de ce genre d’expérience pour se construire et se fortifier. A trop protéger les enfants et les ados, on crée des adultes complètement en décalage avec leur société et incapables de faire face aux vrais problème. Après, c’est un débat éternel. Faut il créer une enfance dorée et aveugle à ses gosses pour qu’ils en gardent de bons souvenirs quitte à déchanter à l’age adulte, ou faut il leur mettre les pires crasses du monde IN YOUR FACE de manière à les rendre solide, quitte à détruire toute illusion dès le plus jeune âge ? Pour moi il faut un juste milieu.

    >Cependant beaucoup ne font que suivre la masse, et reproduisent >simplement ce que d’autres ont fait avant sans plus y réfléchir , >c’est à ces jeunes la que je pense.

    Là encore, il y a toujours eu des meneurs et des suiveurs, et les suiveurs ont besoin de ce genre de comportement pour se construire leur identité, et vaincre leurs peurs délétères via l’appartenance à un groupe. Là où je te rejoins, c’est que c’est le rôle des parents d’accompagner l’éducation de leur gosse, meneur ou suiveur, et de les aider à se défendre de dérives, mais sans non plus leur tracer leur route à leur place

  8. Merci pour la réponse monsieur le baron.

    Dans l’ensemble nous tombons plutôt d’accord sur pas mal de points, le tout étant de s’adapter aux besoins de la personnalité de ton gamin.

    Je suis derrière ma fille, de manière consultative, sauf en cas d’urgence!

    Passyr, je ne suis pas d’accord avec toi.

    Vendre des photos de son corps, en échange d’un service (commentaire sur le blog) c’est faire la pute.

  9. Pinkfear, la définition de la « prostitution », ça n’est pas moi qui l’ai faite, il s’agit d’ « une activité consistant à accepter ou obtenir, en échange d’une rémunération, des relations sexuelles. ».

    Exposer son corps par photographie, aussi intimement cela puisse-t-il être, n’a aucun rapport avec des « relations sexuelles ». On reste bel et bien de le domaine de l’exhibitionnisme… à moins qu’on commence à assimiler les vues de l’esprit de détraqués attirés par ce genre d’images à des « relations sexuelles ». Dans ce cas là, on atteint la 4e dimension…

  10. Passyr > Complètement d’accord, bis 🙂

  11. Ok pour la définition, du point de vue légal.

    Ceci étant dit , je campe sur ma position, sur internet, les prémices à une relation sexuelle passent souvent par ce genre d’echange d’intimitée.

    Et d’un point de vue moral, qui est très subjectif, de la part de minettes qui connaissent rien à la vie , je trouves cela choquant.

    Exhibition prostitution quand tu à moins de 15 ans chez moi sa sonne pareil.

  12. Pinkfear> Ne connaissent elles vraiment rien à la vie ? L’âge du premier rapport est en chute libre en France, actuellement la moyenne est de 14 ans, et je connais au moins deux copines qui avaient vu le loup (et joué avec) à 12 ans (et ça, ça me « choque » bien plus qu’un décolleté qui tourne sur un Skyblog). Dans un monde où l’information circule plus vite, la perte de l’ « innocence » est forcément accélérée elle aussi. Maintenant d’un point de vue moral… Je trouve ça rapide, certes, et dans un sens dommage, mais est-ce un MAL ? Je n’irai pas jusque là et me contenterai d’un « ne se prononce pas ».

  13. Hinault Kévin

    Ce texte c’est la porte ouverte à tout les bas réflexes d’un monde coercitif et limitatif :

    Le contrôle et l’interdiction sont juste des solutions de facilités au regard de la prévention et de l’éducation. C’est la réponse la plus idiote que l’on peut trouver.
    Un problème ? On le cache. Plus de problème. Tsss

  14. j’ai toujours dit que Facebook n’était pas le monstre… Il y a pire. Concernant les jeunes j’avais déjà tiré la sonnette d’alarme il y a un ou deux ans sur certains réseaux sociaux… donc, rien de nouveau.
    J’ai relayé l’info dans mon twitter et il y a eu pas mal de réaction comme celle de Julien ! Pourtant, je pense qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat dans ce cas. Je suis assez proche de l’avis de Paul.

    Ceci étant, on peut disserter longtemps sur le rôle des parents (et des enseignants 😉 J’suis au coeur du problème avec une fille de 12 ans et l’autre bientôt 10 ! Et il n’y a pas de contrôle parental sur les ordinateurs de la maison (mais pas d’ordi dans les chambres non plus 😉 et j’effectue une « surveillance ». Pour ce qui est de l’interdiction du surfer sur Skyrock.com, je pense que c’est assez inutile… Elles ne sont pas toujours chez moi 😉

    De même, c’est vrai que je ne les incite pas à se créer un skyblog, mais leurs amis les incite… Leur réflexe jusqu’ici a été de répondre : « oui, mais papa va le découvrir ». Je leur ai simplement expliqué et prouvé que l’on trouvait facilement le blog top secret de leurs copains et copines 😉 Depuis qu’elles ont créé leur blog (un vrai) elles savent que n’importe qui vient lire leur blog et donc que ce qu’elle publie peut-être vu par tous… Le reste est une question de choix !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.