Accueil » Photographie » Le nouveau Pentax K7 à l’essai

Le nouveau Pentax K7 à l’essai

Dans l’univers des Reflex numérique, voici Pentax qui remet au gout du jour son “ex” K20d (pas si vieux que ça) en affichant le K7. Non non vous n’avez pas fait marche arrière, on ne parle pas de cassette mais de K7. Ce nom atypique des séries Pentax aurai normalement du s’appeler K30d pour suivre avec ses prédécesseurs, mais Pentax en aura décidé autrement !

Si le K20d est déjà un très bon appareil en soit, on pourra peut être lui reprocher un écran plus petit et d’une résolution inférieur de ce qui se fait chez Nikon ou Canon ! Du coup le K7 est ni plus ni moins qu’une version du K20d légèrement amélioré avec principalement l’intégration d’un nouveau processeur qui permet entre autre, la possibilité de filmer en HDReady 720p (comme l’actuel D90 ou D5000 chez Nikon) et un écran large en 921000 pixels, qui se veux être la norme actuelle.

D’autres amélioration par ci par là avec par exemple une couverture focale annoncée à 100% nécessitant une précision des mécanismes impactant sur le prix final. Du coup voilà donc le nouveau modèle annoncé au tarif de 1250€ (boitier nu) !

La concurrence a t elle du soucis à se faire ? J’ai quand même un doute … mais pourquoi pas ?

Le test rapide de Chassimage vous donnera les infos en détails. Actuel possesseur de K20d, il est à noter que si le mode vidéo ne vous interresse pas plus que ca, passez simplement votre chemin puisqu’on assiste pas à une vrai révolution. Du coup pensez plutôt à vous orienter su un petit camescope HD qui est vraiment adapté à ca. Surtout qu’actuellement on en trouve autour des 349€ ! Ca serait dommage de s’en priver 😉

Autres tests : GraphmobileLe monde la photoCommande groupée sur K10d forum

10 plusieurs commentaires

  1. Le K7D n’a rien à voir avec le K20D, s’il partagent la même résolution de capteur, celui-ci a été modifié pour offrir une cadence deux fois plus rapide.

    Toutes les spécifications sont en hausse et il ne s’agit pas de simples améliorations, puisque tout est différent entre ces deux appareils. Il offre en plus des fonctionnalités inexistantes chez la concurrence.

    Je pense qu’il va falloir apprendre à lire des spécifications, avant d’écrire autant d’erreurs dans un seul article!

  2. « Sur le fond, on assiste donc ici à une évolution intéressante du K20D, mais il ne s’agit en aucune façon d’une révolution qui justifierait (sauf si l’on veut absolument disposer de la vidéo) de changer l’ancien modèle pour le nouveau » © Chasseur d’image

  3. Donc tu ne sais pas ce que tu recopies. Cette article se contredit lui même. il suffit de le relire pour s’en rendre compte. tout Chasseur d’Images qu’il soit, il n’est pas pour autant infaillible. Il se base sur le nombre de pixels du capteur et non sur les fonctionnalités et caractéristiques de l’appareil. Il a le même nombre de pixels donc il est comme le K20D, autant dire que le cnon EOS 500D est identique à l’EOS 50D et que le Nikon D90 est la même chose que le D300!

  4. perso j’ai le K20d depuis un an et je suis pas tres interessé par le k7 au final… vraiment pas revolutionnaire par rapport justemrnt au K20d.. aprés c certain y’a des évolutions intéressante mais je peu m’en passer.

  5. Ici pentax passe à la gamme supérieure et viens concurrencer les apareils pro en aps-c.
    c’est pas parce que les « méga pixel » ont pas bougé qu’il n’y rien de nouveau, ils ont tout refait.

    Oui un camescope HD est plus pratique à utiliser mais c’est carrément incomparable à du HD sur reflex numérique, il y a encore la difficulté de la mise au point et à l’ergonomie, c’est une question d’utilisation.
    On fait du tataginette ou on en fait pas.

  6. Le K-7 est réellement un nouveau reflex.
    Premièrement le boitier a été totalement revu. Il est plus léger de 50g et également plus compact, nettement plus compact qu’un NIKON D300, qu’un OLYMPUS E-30 ou qu’un CANON EOS 50D.(Entre 1 et 2cm de moins en hauteur et en largeur)

    Si il utilise le même capteur la lecture se fait maintenant sur 4 canaux.
    PENTAX ne s’est pas contenter de recycler des composants existants afin de créer un pseudo nouveau reflex.
    Concevoir un nouveau pentaprisme ou un nouvel obturateur est coûteux.

    Si le K-7 ne peut renier certains gènes avec son prédécesseur, tropicalisation, capteur CMOS d’origine SAMSUNG par exemple, il s’en distinguent indéniablement.
    La batterie est encore plus puissante 1860 mA/h pour une autonomie de 970 clichés. Le grip permet maintenant soit d’utiliser une batterie identique à la poignée soit d’être alimenter par 6 piles AA. L’autonomie déjà bien suffisante sur le K20D est devenue gigantesque avec le K-7
    Encore un changement important, le système de mesure de l’exposition reposent maintenant sur 77 points contre 16 pour l’ancien système équipant les modèles antérieures.
    Le nouveau viseur offre une couverture de 100% contre 95% précédemment.
    La vitesse d’obturation monte au 1/8000 de seconde et la synchroX au 1/250 de seconde contre 1/4000 de seconde et 1/180 pour le K20D.
    Le processeur PRIME a également évoluer. L’autofocus a été revu, ses algorithmes améliorés.
    Evolution du stabilisateur (on remarquera l’absence du sélecteur de stabilisation)
    Amélioration du système anti-poussière
    L’écran LCD bénéficie d’une résolution accrue (640×480 contre 340×240.)
    Présence d’un niveau numérique indiquant si l’appareil est de niveau ou non.

    Je ne vais pas continuer l’énumération des nouveautés et autres évolutions des caractéristiques du K-7 mais il est clair qu’il s’agit là d’un peu plus qu’un « PENTAX K20D légèrement amélioré ».

    Le K10D et le K20D ont finalement bien plus de similitudes que ce K-7 avec le K20D aussi bien intrinsèques que sur le plan de l’apparence.
    D’ailleurs, esthétiquement parlant, je préfère le K-7. C’est une affaire de gôut.

    Pour autant, le K20D n’est pas devenu obsolète, d’ailleurs il continue sa vie commerciale puisque toujours fabriqué. Il aurait d’ailleurs la vocation de remplacer le K200D en entré de gamme. Il est vendu d’ailleurs au prix du K200D à sa sortie. Une sacrée entrée de gamme (milieu). Hormis le K-m, il semble que PENTAX vise un public particulier. Dans le format APS-C que cela soit avec ses boitiers ou ses optiques, PENTAX semble bien armé pour affronter la concurrence. Possesseur d’un K20D je ne regrette pas mon choix. loin de là. Chez les concurrents les solutions équivalentes auraient certainement mis à mal mon budget et pas forcément pour des résultats photographiques supérieures. J’en suis convaincu.

    Les optiques restent les boitiers passent.

  7. pfiou merci pour ces compléments d’informations ! Du coup il va falloir attendre a un test plus poussé autre que celui de Chasseur d’image alors 🙂

  8. Et donc? Tu as eu l’occasion de le tester toi même depuis cet article?

    Parce qu’il est vrai que ce K7 est si peu révolutionnaire que Canon s’en est complètement désintéressé pour la sortie du 7D…

  9. Désirant vendre un Pentax k10 (boitier nu);quel montant puis-je demander pour cet appareil? Merci d’avance pour toute réponse.

  10. Bel appareil. Il ne manque plus à Pentax qu’à renouer avec des tarifs raisonnables pour ses optiques.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.