Accueil » Audio Vidéo » [UnBoxing] Olive One … year later !

[UnBoxing] Olive One … year later !

La patience est mère de vertu. Tout vient à point qui sait attendre ! Mais la patience à ses limites … Et juste avant d’entrer dans le mois d’août voici venir celui qu’on attendait plus : le DAC / Ampli issue de la campagne Indiegogo : l’Olive One !

Il faut dire qu’il s’est fait désiré celui là. Commandé le 30 mars 2013, prévu pour une livraison d’abord courant août 2013 et quelques 6 ou 7 dates repoussées, me voilà en possession de cet objet avec près d’un an de retard !

Olive, constructeur avant-gardiste, avait déjà lancé des platines DAC munie d’un mini écran LCD, une coque typée Freebox (sortie avant la nouvelle Freebox dessiné par Stark), un lecteur CD mange disque capable de ripper vos musiques directement et facilement dans son disque interne. Le hic : même si les composants de qualités sont là, le tarif lui fait moins d’amateur ! Du coup, pour changer cela, Olive mise sur une aventure moins risquée : offrir un appareil novateur à prix réduit, à condition d’avoir suffisamment de précommande, un système de crowd-funding bien à la mode, initié par Indiegogo et son concurrent direct Kickstarter.

L’Olive One c’est donc le compagnon des audiophiles et qui aime le design. Pour ce nouvel objet, tout a été pensé et repensé (d’où les retards successifs) pour offrir un appareil de qualité. C’est donc aujourd’hui, jeudi 31 juillet 2014 que le coli est arrivé par Fedex !

 

1. Déballage

L’Olive arrive dans un sur-emballage, un premier carton de transport sans la moindre annotation dans lequel se trouve le carton du lecteur. Bien protégé derrière un rembourrage anti-choc, on y trouvera la facture et derrière, une petite pochette contenant un dépliant noir servant de notice. Il faut dire que l’installation est très simple et que je n’ai pas eu besoin de m’en servir (comme souvent avec les notices !).

OliveOne-3356 OliveOne-3357

Une fois relevé, on y trouve l’Olive One, ce lecteur DAC hors du commun au design rond et doté de plusieurs particularités, en fait je vous invite à lire notre article détaillant l’Olive One. A l’intérieur rien de bien folichon : un adaptateur secteur 220V pour l’Europe et sa prise, un câble audio Jack vers RCA de bonne facture et une antenne Wifi réglable et optionnelle.

OliveOne-3365_compressed OliveOne-3367_compressed

A l’origine, il était question d’obtenir le connecteur RCA et réseau via un câble spécifique vendu plus tard. Il était aussi question vu l’intérêt du produit et sa bonne performance de précommande d’offrir un disque dur interne mais finalement, Olive à changer d’avis : Plus de disque dur interne offert mais en contre partie, une nouvelle carte mère dotée d’un processeur plus rapide, un contrôleur réseau, wifi et bluetooth ainsi que l’intégration d’une prise jack de bonne qualité et du câble Jack / RCA. Bref on y perd par vraiment au change puisqu’on gagne en qualité. A l’arrière donc : 4 borniers enceintes (l’Olive possède un 2x32W interne pour driver des enceintes et en faire une chaîne hifi totalement autonome), 1 sortie digital, 1 sortie analogue (Jack vers RCA pour brancher à votre système audio existant), une prise « service » qui ne devrait jamais servir.

Une prise réseau filaire et une prise USB, le connecteur antenne wifi et la fiche d’alimentation. A l’arrière, quelques patins anti-dérapant, les infos sur le produit (son numéro de série etc) et un logement 2.5″ pour y intégrer un disque dur. L’Olive One est compatible Bluetooth et uPnP pour aller chercher vos titres directement sur smartphone/tablette mais également sur votre PC ou NAS.

OliveOne-3368_compressed OliveOne-3369_compressed

2. Paramétrage

Nous y voilà enfin. L’Olive démarre pour la 1ere fois. D’après ce que j’ai pu chronométrer, la platine mets 35 secondes pour démarrer. C’est un peu long (comparé à un NUC Intel qui mets 10 secondes pour arriver sous XBMC !) mais cela reste tout à fait correct si on compare cela à un lecteur CD qu’il faut allumer, éjecter, insérer le cd etc … De plus, je n’ai pas l’impression qu’il soit possible d’arrêter le One car un appui de 2 secondes coupe l’écran tandis qu’un appui plus long d’environ 5 secondes semble effectuer un reboot (à moins qu’il y ait un timing intermédiaire ?). Les puristes vont crier gare : le bouton central semble bien rester allumer en continue !

OliveOne-3371_compressed

Lors du premier démarrage, Olive recommande clairement d’effectuer une mise à jour du firmware afin d’obtenir les dernières nouveautés et fix de bug (car oui il y en a !). Mais avant cela, j’ai configuré les paramètres du Wifi. Bon point : l’interface est simple et facile à prendre en main. Mauvais point : j’ai du basculer en filaire car après une seule extinction de l’appareil, ce dernier semblait avoir perdu le code wifi et ne voulait pas trop se reconnecter. Est ce un problème du wifi chez moi ? Ce n’est pas impossible. Ceci dit, j’ai remarqué quelques bugs en Wifi que je n’ai pas observé en filaire : parfois, une chanson se lance et au bout de quelques secondes s’arrête et reprend du début. Ce n’est pas systématique mais du coup, j’ai préféré revenir au câble.

Vous voyez l’image : le One est situé à 2 centimètre de ma Box qui délivre le wifi, Je n’ai pas branché l’antenne optionnelle et utilise celle en interne à la place (configurable dans le menu)

OliveOne-3373_compressed OliveOne-3375_compressed

OliveOne-3376_compressed

 

 3. Utilisation

Je vous ai passé le détail du paramétrage uPnP que je n’aime pas particulièrement. J’ai d’abord tenté le package Multimédia de Synology censé m’offrir l’uPnP sur mon répertoire musique sans succès ! Heureusement qu’il existe le package Plex pour enfin réussir à faire fonctionner le One. J’ai pu remarquer quelques soucis d’ergonomie / bugs ou problèmes, appelez ça comme vous voulez. En effet, l’Olive scan automatiquement les sources en uPnP et ne trouve pas forcément Plex dans sa liste au premier coup (ou même d’autres sources), il me faut alors cliquer sur source 1 ou 2 fois pour le voir enfin arriver, le « refresh » ne se faisant pas tout seul.

OliveOne-3380_compressed OliveOne-3378_compressed

Autre point agaçant : Une fois la source choisie, par défaut le menu propose les « vidéos » disponible pour la lecture (le One faisant aussi la lecture vidéo) ceci dit, j’aurai apprécié que ce paramétrage soit par défaut sur la musique ! Enfin ceci étant, si le One est éteint (l’écran j’entend en appuyant 2 secondes sur le bouton central), il « garde » les derniers paramètres par défaut. Pour afficher la liste des albums / artistes ou genre, il faut cliquer à plusieurs reprises sur l’écran (parfois 3 ou 4 clics pour qu’il le prenne en compte). Ce n’est pas un soucis du tactile puisque la navigation est propre et très réactive sur les menus.

OliveOne-3389_compressed

Le menu est assez simple, on peut naviguer au choix par « level », la recherche par nom me parait moins intuitive que ce que j’aurai pensé. la gestion de playlist n’a pas été testée et les radios du monde entier fonctionne en revanche à merveille (souvent à 128kbps). On regrettera l’absence d’une traduction du menu en Français et surtout le clavier QWERTY mais surtout je n’ai pas trouvé le moyen de lancer des titres par la jaquette comme sur les photos de l’origine de la campagne que je vous remets ici :

olive_one_1 olive_one_speaker_option

La taille d’écran me parait correct, en comparaison d’un Galaxy S3 il est plus grand mais reste évidement plus restreint qu’une tablette (iPad sur la photo). Encore un mauvais point : l’application gratuite pour iOS ou Android permettant de contrôler et visualiser ses albums est complètement inutile si vous n’avez pas de disque interne ! Le logiciel ne donne pas d’information sur la musique en cours et même les fonctions d’allumage et mise en veille ne fonctionnent pas ! Incompréhensible …

OliveOne-3384_compressed OliveOne-3386_compressed

L’écran tactile répond bien et permet toute sorte d’accès. Il y a cependant 3 boutons et une roue virtuelle si je peux l’appeler ainsi. Un bouton home représentant celui de windows même si c’est pas ça. Un bouton recherche pour effectuer, comme son nom l’indique, une recherche avec le clavier virtuel qui s’affichera à l’écran, le bouton central illuminé pour allumer et éteindre l’appareil et enfin une roue sélective autour de ce dernier, destiné au contrôle du son. L’avancé ou le recul (comme suivant ou précédent) du titre se faisant sur l’écran tactile.

Lors de la lecture d’une musique, on peut alors afficher la pochette seule de l’album, obtenir des infos sur le titre en cours (le genre, la qualité d’encodage, le nombre de pistes) mais aussi obtenir la liste des titres etc.

OliveOne-3392_compressed OliveOne-3393_compressed

 

 4. Impressions

Bien que je fût compréhensif par les nombreuses dates repoussées, me convainquant que ça serait finalement pour un mieux, j’ai récemment changé d’avis sur cette société, elle qui me faisait rêver il y a encore un an. Il faut dire que la communication a été le gros point noir d’Olive qui ne donnait pas suffisamment d’informations concernant la livraison et les nombreux couacs ont eu raison de notre motivation. Pas d’information sur le site Indiegogo sans qu’on soit obligé d’en demander, un forum Zendesk sur lequel mon 1er message a été supprimé (bien qu’on me dise le contraire au lieu d’une simple excuse pour fausse manip que j’aurai pu comprendre), des mails pour nous prévenir que la livraison se fera sous 2 semaines et qui finalement devient 1 mois et demi…

Un dernier mail pour nous prévenir que le coli est parti via Fedex (sans lien de suivi) et une bonne nouvelle à laquelle, malgré le millier de commande effectuée sur le Net depuis plus de 10 ans, des frais de douane à hauteur de 88.90€ auquel je ne m’attendais pas ! Alors sur ce point c’est la règle, je veux bien tout ce que l’on veut, je regrette juste que ce détail n’ai pas été soulevé dès le départ, j’aurai sans doute revu mon achat !

OliveOne-3391_compressed

Au delà de ça, le produit tiens ses promesses et propose un objet unique, de qualité par sa fabrication et les choix des composants avec un son très correct pour un prix raisonnable (mais plombé par les frais de douane AMHA). Ne reste à voir comment va évoluer le système et s’il sera possible bientôt d’obtenir quelques modification de thème visuel, le réglage de quelques bugs persistant à l’heure d’aujourd’hui. Il n’est pas mauvais en soit mais clairement perfectible. La visualisation des infos du lecteur me laisse penser que c’est prévu !

OliveOne-3382_compressed

J’aurai sans doute plus à vous raconter après quelques jours d’utilisations, mais au moins, vous aurez un premier aperçu de l’Olive One 😉

OliveOne-3395_compressed

?????

La patience est mère de vertu. Tout vient à point qui sait attendre ! Mais la patience à ses limites ... Et juste avant d'entrer dans le mois d'août voici venir celui qu'on attendait plus : le DAC / Ampli issue de la campagne Indiegogo : l'Olive One ! Il faut dire qu'il s'est fait désiré celui là. Commandé le 30 mars 2013, prévu pour une livraison d'abord courant août 2013 et quelques 6 ou 7 dates repoussées, me voilà en possession de cet objet avec près d'un an de retard ! Olive, constructeur avant-gardiste, avait déjà lancé des platines…

Passage en revue

Aspect et Finition - 9.5
Fonctionnalités - 7.5
Logiciel interne - 5.5
Communication avec le fabricant - 3
Tarif - 8

6.7

Note de l'utilisateur 2.21 ( 4 votes)

2 plusieurs commentaires

  1. Bonjour Freeman59,

    Plus d’un an après, quelles sont vos conclusions sur l’Olive one ?

    Cordialement

  2. Hello,

    Après avoir joué avec l’engin, je l’ai souvent laissé de côté … faut dire aussi j’ai tellement de chose qui me passionne et avec les enfants, ceux ci préfère forcément regarder la tv plutot que d’écouter de la musique 🙂 Je me suis mis à la domotique depuis quelques moi, l’Olive pourra renaitre de ses cendres, du moins, quand Olive aura prit en compte ma demande de porter le One sur la plateforme IFTTT (début d’année 2016 peut être m’as-t-on dit)

    Au delà de ca, je regarde de temps à autre, les nouveaux firmwares se succèdent, preuve que le produit est suivi. Il s’améliore, l’application mobile est bien faite. Reste encore un défaut que je lui trouve : le wifi ne fonctionnait pas bien du coup j’ai du passer par l’ethernet (bien que ce ne soit pas trop grave), après faudrait peut etre retester voir si ca va mieux de ce côté. Enfin je remarque parfois qu’il m’est impossible de sortir la platine de son mode veille, obligé de le redémarrer complètement = le seul gros défaut selon moi.

    Enfin encore une fois ces petits soucis ne gachent en rien la qualité du produit, le son est excellent, l’interface et le design sont un atout, hormis le prix du One (quoi que pour Olive c’est déjà un exploit !) je ne regrette pas cet achat 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.