Qu’est-ce que la crypto monnaie ? Guide pour débutants

Vous avez dû entendre des gens parler de mots déroutants comme blockchain, décentralisation, crypto-monnaie, cryptographie et bien d’autres encore. Eh bien, ces mots ne sont plus aussi aléatoires. Ils sont les piliers de l’avenir de la finance. Par exemple, la blockchain a complètement révolutionné le secteur financier en introduisant la décentralisation ainsi que la sécurité et la transparence.

Mais quand tout cela a-t-il commencé ? Quel a été le point de départ de la blockchain ? Qui l’a inventée ? La réponse à toutes ces questions est le bitcoin. Le bitcoin a marqué le début du système financier décentralisé lorsqu’un utilisateur pseudonyme nommé Satoshi Nakamoto a créé le bitcoin en 2009. Mais, Bitcoin n’est pas une blockchain. Bitcoin est une crypto-monnaie basée sur une blockchain.

Vous êtes confus ?

Décodons tous ces termes un par un.

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

La crypto-monnaie est une monnaie numérique décentralisée, transparente et basée sur le principe du peer-to-peer, sécurisée par la cryptographie et fonctionnant sur la technologie blockchain.

En termes simples, il s’agit d’une monnaie numérique dans laquelle les techniques de cryptage sont utilisées pour réguler la génération d’unités monétaires et vérifier le transfert de fonds, fonctionnant indépendamment d’une banque centrale.

Précisément, la crypto-monnaie est une monnaie numérique qui élimine un intermédiaire ou une autorité centrale. En fait, l’idée principale derrière le concept de la crypto et de la blockchain était d’introduire la décentralisation dans l’écosystème financier.

La décentralisation signifie qu’aucune autorité centrale, comme le gouvernement ou les banques centrales, ne réglemente le fonctionnement de la crypto. Cela rend toutes les crypto-monnaies résistantes à la censure et immunisées contre toute forme de manipulation par des tiers.

Tout a commencé en 2009 lorsqu’une personne (ou un groupe) pseudonyme du nom de Satoshi Nakamoto a créé le bitcoin. Le bitcoin était la toute première crypto-monnaie, et c’est à ce moment-là que le concept de blockchain et de crypto-monnaies a vu le jour. La blockchain est un grand livre numérique décentralisé qui stocke et enregistre les transactions dans une séquence de blocs enchaînés les uns aux autres.

Chaque bloc est relié à son bloc précédent dans une blockchain, car chaque bloc contient les valeurs de hachage des transactions actuelles et des transactions stockées dans le dernier bloc.

Chaque nouvelle transaction après vérification est ajoutée à un nouveau bloc qui est ensuite relié à tous les autres blocs composant la chaîne. L’ensemble du processus rend presque impossible la modification ou l’altération d’une information déjà enregistrée.

La blockchain est comparable au jeu de Jenga. Chaque bloc est une pièce de Jenga que l’on peut déplacer ou avec laquelle on peut jouer, mais dès que l’on altère une pièce du bas, il devient plus difficile pour les blocs suivants de la soutenir.

De cette façon, la technologie blockchain est construite de telle manière que plus on y ajoute d’enregistrements, plus il devient difficile d’apporter des modifications, car il y aurait beaucoup d’enregistrements à modifier.

Si quelqu’un essaie de modifier les informations d’un bloc, il devra mettre à jour tous les blocs suivants, car les valeurs de hachage changent dès que les données sont modifiées. Ainsi, chaque bloc d’une blockchain est permanent, et tous les utilisateurs peuvent voir chaque transaction dans une blockchain publique ainsi que son horodatage.

Cela rend la technologie blockchain sûre et incorruptible dans le temps.

guide crypto

Comment fonctionnent les crypto-monnaies ?

Le concept de la crypto repose sur trois piliers : la blockchain, la cryptographie et le crypto mining. Examinons ces termes un par un.

Cryptographie

La crypto-monnaie est un portmanteau de deux mots : crypto et currency. Le mot crypto vient de cryptographie, qui est le concept principal derrière le fonctionnement de la crypto.

La cryptographie est une méthode permettant de sécuriser les informations afin que seul le destinataire visé puisse les comprendre. Les crypto-monnaies utilisent deux clés, la clé privée et la clé publique.

La clé publique peut être considérée comme votre numéro de compte bancaire, qui peut être partagé avec d’autres personnes pour permettre des transferts de crypto-monnaies vers votre portefeuille.

La clé privée peut être considérée comme un numéro de carte bancaire qui ne doit être partagé avec personne. La clé privée est utilisée pour sécuriser et accéder à ses avoirs en crypto-monnaies et signer des transactions.

En coulisses, un algorithme est utilisé pour chiffrer les informations de l’utilisateur. Cet algorithme prend la clé publique en entrée pour crypter les informations et requiert la clé privée pour décrypter les mêmes informations. C’est pourquoi la clé privée doit être tenue secrète afin que seul l’utilisateur prévu puisse décoder les informations requises.

Crypto Mining

L’une des questions les plus fondamentales qui viennent à l’esprit lorsqu’on comprend les crypto-monnaies et la blockchain est la suivante : qui introduit de nouveaux blocs dans une blockchain ? Ou encore, pourquoi ne peut-on pas annuler ou modifier une transaction de la blockchain ? La réponse à ces questions est le crypto mining.

Le minage de crypto-monnaies est un phénomène qui contribue à maintenir la blockchain en y rattachant davantage de transactions et en récompensant le mineur par de la crypto. Ce processus encourage les mineurs à maintenir la blockchain en frappant de plus en plus de crypto-monnaies et en permettant la mise en circulation de nouvelles pièces.

Le minage de crypto-monnaies est un processus à deux volets. Premièrement, le mineur vérifie la transaction en question pour s’assurer que tout est en ordre et que l’expéditeur a autorisé la transaction à l’aide de sa clé privée.

La deuxième étape consiste à créer un nouveau bloc dans la blockchain et à le rattacher au bloc précédent.

Il existe plusieurs façons de miner de la crypto. Deux des méthodes les plus populaires sont :

  • Proof of work : dans le système de preuve de travail, le mineur doit résoudre une équation mathématique de calcul ou un puzzle cryptographique. Le premier qui résout cette énigme reçoit la récompense pour le minage de la crypto-monnaie. Ce qui se passe en coulisses, c’est que les mineurs essaient de trouver un hachage inférieur ou égal au hachage cible. Il s’agit du hachage qui relie le bloc actuel au bloc précédent dans la blockchain.
  • Preuve d’enjeu : au lieu de mettre les mineurs en concurrence, la preuve d’enjeu fonctionne sur un algorithme basé sur le consensus dans lequel un nœud est choisi au hasard pour valider les données du bloc suivant. Mais le processus n’est pas complètement aléatoire. Tout d’abord, un nœud doit déposer un certain montant (ou enjeu) dans le réseau. Plus le montant déposé est élevé, plus les chances qu’un nœud devienne un validateur sont grandes. Ensuite, le validateur vérifie toutes les transactions et les ajoute ensuite à la blockchain. En récompense, le validateur reçoit les frais associés à chaque transaction.

Bien que la preuve de travail et la preuve d’enjeu soient les méthodes les plus populaires de minage de crypto-monnaies, il existe des tonnes d’autres méthodes comme la preuve de couverture ou la preuve d’espace. Au fur et à mesure que de nouvelles blockchains voient le jour, les développeurs essaient de trouver différentes façons de miner de la crypto et de maintenir la blockchain pour améliorer la consommation d’énergie et de temps.

Termes clés liés aux crypto-monnaies

Voici quelques-uns des termes essentiels liés aux crypto-monnaies :

  • Actifs crypto : il s’agit d’un terme général qui fait référence à tous les actifs qui fonctionnent sur un grand livre public et utilisent la cryptographie. La différence entre les crypto-actifs et les crypto-monnaies est que les crypto-actifs ne se limitent pas aux seules crypto-monnaies. Ils comprennent également divers jetons d’utilité, jetons de plateforme et titres tokenisés. Par exemple, le bitcoin BTC est une crypto-monnaie. En revanche, les jetons d’utilité comme LOOM qui donnent accès à un service basé sur la blockchain sont considérés comme des cryptoactifs.
  • Crypto-monnaie : il s’agit d’une forme de monnaie numérique ou virtuelle qui est décentralisée et utilise la cryptographie pour sécuriser les transactions et contrôler la création de nouvelles unités. Toutes les crypto-monnaies sont des crypto-actifs, mais tous les crypto-actifs ne sont pas de la crypto. En effet, certains crypto-actifs comme LINK ont un cas d’utilisation différent de celui de défier le système financier traditionnel.
  • Tokens : cette catégorie comprend des actifs comme les jetons fongibles, les jetons non fongibles (ou NFT) et les jetons DeFi. Les jetons cryptographiques sont des actifs cryptographiques qui ne sont pas natifs d’une blockchain particulière. Bien qu’Ethereum soit la blockchain la plus utilisée pour frapper des jetons, plusieurs autres blockchains les prennent en charge.
  • Mining crypto ou mining rig : il s’agit d’ordinateurs ou de serveurs spécialement conçus pour résoudre des problèmes mathématiques complexes afin de générer de la crypto.
  • Wallet : il s’agit d’un portefeuille numérique utilisé pour stocker et transférer de la crypto décentralisées d’un utilisateur à un autre. Grâce à ces portefeuilles, les utilisateurs peuvent également envoyer et recevoir des pièces ou des jetons.
  • Exchange : il s’agit d’une plateforme où les crypto-monnaies peuvent être achetées, échangées ou vendues contre des devises fiduciaires ou d’autres crypto-monnaies. La plupart de ces bourses proposent également des portefeuilles de crypto-monnaies qui permettent aux utilisateurs de conserver leurs devises numériques en toute sécurité.

apprendre la crypto monnaie

Types de crypto-monnaies

Il existe différents types de crypto-monnaies en fonction de leur utilisation :

  • Les crypto-monnaies de paiement : Ces crypto-monnaies sont conçues pour rendre les solutions de paiement plus rapides et plus sûres en remplaçant les systèmes bancaires traditionnels. Par exemple, des monnaies comme le bitcoin ou le DAI sont conçues pour servir d’alternative à l’argent liquide traditionnel. Elles sont généralement rattachées à des actifs traditionnels afin de fournir une exposition aux prix et une stabilité aux valeurs établies tout en offrant les avantages de la transparence et de la décentralisation.
  • Cryptocurrencies d’infrastructure : Ces cryptocurrencies sont utilisées pour maintenir et utiliser les applications d’une blockchain particulière. Par exemple, l’Ether est une crypto-monnaie d’infrastructure car les utilisateurs doivent l’acheter pour utiliser toute application décentralisée fonctionnant sur la blockchain Ethereum.
  • Les crypto-monnaies financières : La principale application de la crypto financières est de gérer ou d’échanger d’autres crypto-actifs. Par exemple, elles peuvent être utilisées pour aider les utilisateurs à négocier sur des bourses, à financer des fonds par crowdfunding, à prêter ou à commercialiser de la crypto et à spéculer sur l’issue de certains événements. Parmi les exemples de ces crypto-monnaies, citons Compound, Balancer, Curve ou Gnosis.
  • Les cryptos de service : Ces crypto-monnaies sont utilisées pour gérer et enregistrer les données de différentes industries et les relier à la blockchain. Par exemple, une crypto-monnaie appelée Dentacoin fournit divers services liés à l’industrie de la santé. Parmi les autres exemples de crypto-monnaies de services, citons Chainlink, Filecoin, Orchid, etc.
  • Les Crypto de médias et de divertissement : Les cryptocurrencies de médias et de divertissement sont utilisées pour récompenser les utilisateurs de contenus ou de jeux et sont même utilisées dans diverses applications décentralisées qui utilisent la réalité virtuelle pour fonctionner.

Comment investir dans la crypto ?

Investir dans la crypto devient de plus en plus populaire car de nombreuses personnes ont réalisé d’énormes profits en achetant et en vendant de la crypto en spéculant.

Un utilisateur peut investir dans les crypto-monnaies de deux manières. Il peut soit utiliser une société de courtage en crypto-monnaies, soit une bourse de crypto-monnaies :

Courtage de crypto (brokerage)

Un courtage de crypto-monnaies est une entreprise ou un individu qui agit comme un médiateur et facilite l’achat et la vente pour l’utilisateur. C’est une bonne option pour quelqu’un qui n’est qu’un débutant dans le trading de crypto et qui veut explorer et étudier le marché.

Pour négocier en utilisant un courtier en crypto-monnaies, l’utilisateur doit s’inscrire pour créer un compte auprès du courtier de son choix, comme Coinbase, Gemini et eToro. Après cela, l’utilisateur peut approvisionner le compte, puis choisir une crypto-monnaie comme le Bitcoin ou l’Ethereum pour commencer à investir.

Bourse de crypto

Une bourse de crypto-monnaies permet à un utilisateur de négocier directement avec d’autres acheteurs et vendeurs en éliminant l’intermédiaire. En utilisant une bourse de crypto-monnaies, l’utilisateur peut échanger de la crypto contre d’autres monnaies décentralisées et numériques ou des monnaies fiduciaires sur la base des prix actuels du marché. Les échanges de crypto sont une plateforme parfaite pour les utilisateurs avancés et les traders qui échangent des crypto par le biais de spéculations. Parmi les exemples de bourses de crypto-monnaies populaires, citons Binance, Kraken ou Coinbase.

Pourquoi investir dans la crypto ?

Les crypto-monnaies présentent un certain nombre d’avantages qui les rendent attrayantes pour les investisseurs comme pour les traders. Bien que le commerce et l’investissement ne soient pas les deux seules applications de la crypto, ce sont jusqu’à présent les plus populaires. De nombreuses personnes utilisent la spéculation comme technique pour investir de l’argent dans les crypto-monnaies et réaliser d’énormes bénéfices. Voici quelques-uns des principaux avantages de l’investissement dans les crypto-monnaies :

  • Faibles coûts de transaction : Les crypto-monnaies fonctionnent sur un système de blockchain décentralisé. Cela signifie qu’il n’y a pas d’intermédiaires tels que des banques ou des courtiers et qu’il n’y a donc pas de coûts de transaction supplémentaires, à l’exception des frais du réseau blockchain. En outre, il n’est pas nécessaire de fournir des documents ou des preuves d’identité. L’ensemble du processus est fluide, facile et extrêmement rapide.
  • Un accès mondialisé : Contrairement à ce qui se passe avec les banques ou les autorités centralisées, il n’y a aucune restriction quant aux personnes qui peuvent utiliser les crypto-monnaies. Toute personne disposant d’une connexion Internet et de fonds à transférer peut investir et échanger de la crypto. Cependant, certains pays interdisent l’utilisation de la crypto à leurs citoyens, mais la blockchain ou les crypto-monnaies en tant que système ne restreignent pas l’accès à quelque utilisateur que ce soit.
  • Des transactions immuables : Contrairement aux systèmes financiers traditionnels, les transactions effectuées par le biais de la crypto sont immuables. Cela signifie qu’une fois qu’une transaction est ajoutée à une blockchain, elle ne peut pas du tout être inversée ou altérée. Ainsi, les enregistrements de toutes les transactions sont accessibles à tous les membres pour toujours. De plus, il n’y a aucun moyen pour quiconque d’annuler une transaction cryptographique une fois qu’elle a été effectuée.
  • Réseau sécurisé : Les crypto-monnaies sont basées sur une technique extrêmement sécurisée appelée cryptographie. Alors que les monnaies traditionnelles peuvent être volées ou détruites, il est difficile de voler de la crypto car il faut la clé publique et la clé privée d’un utilisateur pour accéder aux crypto-monnaies stockées dans un portefeuille. Bien que des cas de piratage de la clé privée d’utilisateurs et de leurs portefeuilles aient été signalés, le processus est extrêmement difficile, ce qui rend les crypto-monnaies beaucoup plus sûres que les monnaies fiduciaires.
  • Autocontrôle et autogestion : Puisque les crypto-monnaies éliminent complètement le besoin d’un intermédiaire, elles sont potentiellement libres des caprices et du contrôle d’une tierce partie. Par exemple, les banques ont le pouvoir de fermer vos comptes, tandis que le gouvernement a le pouvoir d’imprimer de la monnaie, de réduire les dépenses publiques ou d’augmenter ou de réduire les taux d’intérêt à sa discrétion. Mais, avec les crypto-monnaies, la valeur des différentes pièces est décidée uniquement sur la base de la demande et de l’offre. Personne n’a d’autorité sur les fonds de quiconque et tout le monde fait partie de la communauté.

Risques et défis liés à la crypto

Si les crypto-monnaies et la blockchain présentent de nombreux avantages et cas d’utilisation, les utilisateurs sont également confrontés à certains défis et risques lors de l’utilisation de la crypto. La plupart des risques découlent du fait que les crypto-monnaies ne sont pas réglementées, et qu’il n’y a donc personne pour veiller sur les utilisateurs et leur sécurité.

Les principaux risques et défis sont les suivants

  • Les risques liés à la réglementation et à la conformité : Dans un système de crypto-monnaies, n’importe qui peut créer plusieurs comptes tout en étant complètement anonyme. Il n’existe pas de règles ou de directives réglementaires que les utilisateurs sont censés suivre, ce qui crée des risques potentiels d’activités illégitimes telles que le blanchiment d’argent ou le trafic de drogue. C’est la raison pour laquelle certains pays comme la Chine ont interdit l’utilisation de la crypto.
  • Coûts de transaction et illiquidité : Par rapport aux monnaies centralisées traditionnelles, les crypto-monnaies sont généralement moins liquides et plus volatiles. Cela s’explique par le fait que l’offre et la valeur de la crypto ne sont déterminées que par la valeur que leur accordent les utilisateurs à travers leurs transactions. En outre, certaines bourses de crypto-monnaies manipulent continuellement les prix en négociant contre leurs utilisateurs. Cela rend les crypto-monnaies encore plus illiquides et augmente les coûts de transaction.
  • Cybermenaces : Le plus grand avantage de la crypto est qu’elles ne dépendent d’aucune institution financière traditionnelle. C’est cette absence de réglementation qui impose la menace de cyberattaques. En outre, les crypto-monnaies étant entièrement basées sur le code, il existe un risque potentiel que des pirates s’introduisent dans les bourses et les portefeuilles de crypto-monnaies. Les cybermenaces sont extrêmement graves et peuvent entraîner des pertes énormes avec peu de possibilités de récupération pour l’utilisateur. Par exemple, supposons qu’un pirate ait accès à la clé privée d’un utilisateur. Dans ce cas, il peut facilement accéder au portefeuille de l’utilisateur et même usurper l’identité de toutes les transactions et de tous les transferts de l’utilisateur.
  • Coûts énergétiques : Un autre défi dans l’utilisation de la crypto est le coût de l’énergie lors du minage de la crypto. La preuve de travail requise lors du minage de la crypto consomme beaucoup d’énergie en fonction des performances matérielles du système. Comme presque toutes les crypto-monnaies nécessitent une preuve de travail, cela a également un impact sur l’environnement, car plus d’électricité signifie plus d’émissions de carbone et donc plus de réchauffement climatique.

FAQ Crypto

Combien de crypto-monnaies existe-t-il ?

En 2021, plus de 6 800 crypto-monnaies ont été recensées. Parmi les plus populaires, citons le Bitcoin, l’Ethereum, le Litecoin, le Cardano, le PolkaDot, le Stellar, etc.

La crypto est-elle la même chose que la monnaie numérique ?

Non, une monnaie numérique n’est pas la même chose qu’une crypto-monnaie. La monnaie numérique est simplement la forme électronique de la monnaie fiduciaire émise par l’autorité centrale. Leur utilisation a récemment augmenté afin de permettre des transactions sans contact. Mais, ces monnaies restent centralisées, stables et pas du tout transparentes.

Les crypto-monnaies ont-elles une offre infinie ?

Cette affirmation est partiellement vraie. Tout d’abord, toutes les crypto-monnaies n’ont pas une offre infinie. Par exemple, le bitcoin a une offre limitée à 21 millions de pièces. Et sur ce nombre, près de 90 % des pièces ont déjà été extraites. Ainsi, une fois que les 21 millions de pièces auront été frappées, les mineurs recevront leurs récompenses sous forme de frais de transaction.

Certaines crypto-monnaies comme l’Ethereum ont un stock infini. Mais, celles-ci pourraient conduire à une énorme inflation. Les développeurs ont donc résolu ce problème en fixant le nombre de pièces à générer chaque année. Ainsi, l’offre n’est illimitée que sur le long terme. À court terme, par exemple en un an, seules 18 millions de pièces Ether peuvent être extraites.

Comment la valeur de la crypto est-elle attribuée ?

La réponse à cette question est simple. Les crypto-monnaies ont de la valeur parce que les gens leur donnent de la valeur. Tout comme les autres monnaies, les crypto-monnaies n’ont pas de valeur inhérente ou intrinsèque. Prenons l’exemple des monnaies fiduciaires. Supposons que le gouvernement ou l’autorité centrale d’un pays déclare qu’une certaine monnaie n’a plus aucune valeur. Dans ce cas, les gens cesseront d’utiliser cette monnaie et elle perdra immédiatement toute valeur. Il en va de même pour les crypto-monnaies. Les utilisateurs décident eux-mêmes de la valeur de la crypto en croyant qu’elles peuvent être utilisées comme une monnaie et stocker de la valeur. Ainsi, la valeur de presque toutes les crypto-monnaies est décidée par les forces de l’offre et de la demande.

Retour en haut